INDE: NEW DEHLI ET TAJ MAHAL




Aujourd'hui, je vais vous parler de la façon grâce à laquelle j'ai pu partir un mois en Inde, et réussir à créer un voyage mélangeant humanitaire et tourisme.

L'Inde est un pays aux contrées extrêmement variées. Beaucoup de paysages arides et montagneux au nord, en passant par des plaines désertiques aux forêts tropicales du Kerala, il y a énormément à voir. Ma priorité pour se voyage était 1/ Le Taj Mahal, et 2/ Faire de l'humanitaire.

Mais au final, ce voyage m'amènera vers des contrées que je n'aurais jamais imaginées, du le désert du Thar jusqu'aux sommets de l'Himalaya. 





Paris -> New Dehli. 

Je suis arrivée à Dehli tard le soir, après un vol d'à peu près 13h. Le dépaysement commence dans l'avion avec le repas servi, pour le bonheur des papilles !

L'aéroport de Dehli est immense, et tout grouille de monde. Nous avons eu à notre arrivée un problème de bagage perdu: ma valise restait introuvable. Heureusement, nous avons pu retrouver sa trace auprès du service de l'aéroport, et elle nous a été livrée dans notre chambre d'hôtel quelques jours plus tard.

Pour loger à Dehli, nous étions dans une auberge de jeunesse, chambre partagées à 4, dortoirs non mixtes, en banlieue de la ville.

 Le transport, en taxi ou tuk tuk, est relativement peu cher, et négociable à la tête du client. Attention au premier choc social : les règles de conduites sont presque inexistantes, mais au bout de quelques jours, devoir slalomer entre les chameaux et vaches deviendra chose habituelle.






La ville de New Dehli n'a pas été un coup de coeur particulier. Son atout: il s'agit de la plus grande ville proche d'Agra, qui abrite le Taj Mahal. C'est généralement une ville obligatoire de passage pour les voyageurs voulant découvrir cette merveille du monde.

Dans la ville, aux grandes avenues bien différentes des autres villes d'Inde, quelques visites sont intéressantes, comme la dernière demeure de Gandhi, le jardin national où se trouve ses cendres, ainsi que de nombreux temples Sikh et Hindouistes. 



Baby Taj.

Nous y restons quelques jours. Puis, départ à la gare à 4h du matin direction Agra. Quelques heures plus tard, nous arrivons dans la ville.

Nous faisons une première visite du "Baby Taj", un Taj Mahal miniature se trouvant en face de son homonyme. La visite se fait assez rapidement.






Puis, direction THE Taj Mahal. A savoir: l'endroit est extrêmement touristique, et immense. Les photos et vidéos sont strictement interdites à l'intérieur du palais, il n'existe que très peu d'images sur internet. L'intérieur est minuscule, très beau, et bondé de monde.


Bon plan: Afin d'avoir une vue imprenable sur le Taj Mahal sans les hordes de touristes, glissez vous dans le parc abritant les ruines du "second Taj Mahal". Ce jardin public, méconnu des touristes, donne une vue imprenable sur le bâtiment.


Bon plan 2: Si vous avez la chance d'être à Agra un soir de pleine lune, faites une visite du Taj Mahal nocture. Les pierres précieuses taillées dans les murs sont éclairées par la lune et donnent un spectacle à couper le souffle.


La ville d'Agra n'offre pas énormément d'autres choses à ouvrir, si ce n'est qu'il s'agit d'un point clé dans le commerce de la fameuse "Black Star of India", une pierre se nommant en réalité Diopside, et ne se trouvant qu'en Inde. Seul moyen de s'en procurer: y aller, car l'export commercial vers l'étranger est interdit.






copyright © . all rights reserved. designed by Color and Code

grid layout coding by helpblogger.com